Certification de parenté des bovins

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La certification de parenté des bovins est un complément de l’identification des bovins, anciennement appelé Etat Civil Bovin, qui consiste à certifier la parenté (le père et la mère) d’un veau et sa race. Pratiquement, cela se traduit par l’impression au dos du passeport des références des parents génétiques.  En cas de non certification, les zones père et mère sont masqués par des étoiles.
L’EdE de la Haute-Loire est chargée de la mise en œuvre de cette certification qui s’obtient par le respect d’un cahier des charges national.

À quoi sert la Certification des Parentés Bovines ?

•    Assurer la traçabilité génétique de vos animaux.
•    Valoriser vos produits lors de leur commercialisation.
•    Evaluer le potentiel génétique des reproducteurs présents sur votre exploitation.
•    Adhérer au service officiel du contrôle de performance (lait, viande).
•    Adhérer aux Organismes de Sélection

Principes et engagement de la CPB

Pour que le système génétique soit fiable, il doit reposer sur des règles précises que vous vous engagez à respecter en signant un contrat d’engagement.

    1. Déclarer dans les 7 jours  : Naissances, Entrées, Sorties, Morts : Toute notification réalisée au-delà des 7 jours réglementaires fera l’objet d’un refus de certification. La notification doit comprendre

  • les informations relatives au père:

- son n° national (pour un taureau de monte naturelle),
- la mention « IA » s’il s’agit d’une insémination artificielle publique,
- ou le n° du taureau d’IA si vous le connaissez avec son code pays,
- la mention « ne sais pas » s’il est inconnu.

  • les informations nécessaires à la certification : transplantation embryonnaire, jumeau, avortement, poids de naissance, conditions de naissance

     2. Faire prélever tous les taureaux de Monte Naturellepour identification génétique (référence ADN) : Nos techniciens seront à vos cotés pour assurer les prélèvements.

    3. Tenir un registre de montes / conserver les bulletins d’IA :

Vous vous engagez à tenir à jour un registre des montes naturelles ou artificielles pour toutes les femelles concernées par les filiations sur votre exploitation, et ce depuis au moins 10 mois à la signature du contrat CPB c’est à dire que :

  • Vous conservez les bulletins d’insémination artificielle et les attestations de transfert embryonnaire
  • Vous enregistrez la date de saillie d’une femelle par un taureau et/ou la date d’entrée et la date de sortie d’un taureau dans un lot de femelles ;

Dans le cas de femelles fécondées sur une autre exploitation, demandez à l’éleveur précédent une copie de la liste des évènements de fécondation réalisés sur la femelle depuis le dernier vêlage.

    4. Déclarer les stocks de semences privées : Si vous détenez des paillettes de vos taureaux d’exploitation. Les stocks doivent être déclarés à l’EdE pour la validation de la parenté des veaux.

    5. Inséminer avec des paillettes de taureaux publics:

  • Soit, vous contactez le centre d’insémination, et l’inséminateur se charge de l’insémination et de l’enregistrement de cette IA dans le système informatique.
  • Soit, vous adhérer à « l’IPE » Insémination Publique par l’Eleveur

    6. Accepter les visites des agents pour la réalisation des Vérifications de Compatibilité Génétique (prélèvement sur bovins par sang, poils ou cartilage) et dans le cadre du suivi qualité.

Processus de la Certification

A partir de ces déclarations, le processus de la CPB vérifie la cohérence des informations et certifie ou non l’ascendance maternelle et/ou paternelle de chaque veau concerné ; vous obtenez le résultat de cette certification au verso du passeport.

Résultats de la certification

•    À réception des passeports vérifiez les filiations au verso et faites part d’une réclamation éventuelle sur le résultat dans les 7 jours qui suivent la réception.
•    Restituez au Service Identification le passeport de tous les animaux dont la parenté doit être corrigée.

Fiabilité / Respect des engagements

•    La certification des parentés bovine dépend de la fiabilité et de la cohérence des informations déclarées par l’éleveur.
•    En cas de doute n’hésitez pas à demander, une vérification de compatibilité génétique (VCG) du veau avec ses parents supposés avant que le veau n’ait atteint l’âge d’un an.
•    Le Service Identification participe à la Campagne Nationale de Vérification de Compatibilité Génétique. Certains de vos animaux peuvent être concernés par e tirage aléatoire national. Un prélèvement ADN du veau et de sa mère sont alors réalisés par un agent pour vérification de compatibilité génétique.