Faire des économies d'énergie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Vous souhaitez réduire vos dépenses énergétiques

Commencer par faire votre bilan énergétique

Un conseiller spécialisé vous propose de faire un bilan énergétique à travers des diagnostics qui permettent de quantifier les consommations d'énergies directes (fioul, électricité...) et indirectes (énergie consommée pour produire l'aliment, les engrais...).

Ces bilans énergétiques permettent aux agriculteurs de mieux connaitre leurs consommations d'énergie, leur efficacité énergétique, leurs émissions à gaz à effet de serre et de se comparer à des exploitations similaires à la leur et ainsi identifier des pistes d'amélioration en matière d'économie d'énergie ou d'autonomie énergétique.

A l'issue du bilan, l'objectif premier est d'économiser sur les postes les plus consommateurs d'énergie.

  •   Sur des élevages, les énergies directes sont essentiellement consommées dans les bâtiments. Le fioul représente plus de la moitié des consommations d'énergie directes essentiellement sur les postes de distribution des fourrages, paillage, raclage puis curage.
  •   L'électricité représente quant à elle 35-40% des énergies directes consommées, sur les postes : tank à lait, chauffe-eau puis pompe à vide.
Les pistes d'action peuvent être très variées :
Économiser le Fioul
  • passage au banc d'essai moteur, pour déceler des facteurs de surconsommation, des défauts de puissance, de mauvais réglages
  • conduite économique
  • entretien du matériel
  • techniques culturales simplifées
Économiser l'eau
  • Installation de systèmes d'abreuvement dans les pâtures à partir de sources ou de cours d'eau, permettant une économie de fioul (pas de voyages de tonnes à eau) et de temps :
  •  installation de systèmes de récupération des eaux pluviales pour le lavage des quais de traite ou pour l'abreuvement du bétail
Economiser sur le traitement des effluents peu chargés
  • Installation de systèmes de traitement des" effluents peu chargés" (eaux de laiterie, de fromagerie) permettant d'éviter le stockage de ces eaux en fosse puis leur épandage :
  • optimisation du pâturage...
Économiser l'électricité
  • isolation de la laiterie
  • séparation du groupe froid du tank si possible (accord de la laiterie propriétaire du tank le cas échéant) ou aération
  • installation d'un pré-refroidisseur de lait limitant le fonctionnement du tank d'environ 45%.

CONTACT(S)

Ugo BATEL
Conseiller énergies renouvelables
06 08 82 08 95
ubatel@remove-this.haute-loire.chambagri.fr